Consultations régionales Afrique du GCARD3 : Synthèse des consultations en ligne lors de la 1ère journée

Thème 1 : politiques, cadres et initiatives à l’échelle du continent africain

  • Dans l’ensemble, les divers groupes de parties prenantes connaissent peu les poliques et cadres existants à l’échelle du continent. Il conviendrait d’accroître les activités de sensibilisation et de plaidoyer au niveau national.

  • De nouveaux défis et de nouvelles opportunités exigent une révision des politiques et stratégies en vue de leur mise en œuvre. Certains cadres et politiques doivent être révisés pour répondre aux enjeux actuels et futurs et les aligner sur les cadres mondiaux récents tels que les Objectifs de développement durable (ODD).
  • L’on comprend peu ce qui constitue les 10% du budget alloués à l’agriculture et si les sommes allouées par les gouvernements aux ministères tels que celui de l’Eau et de l’Environnement devraient être considérées comme des allocations au secteur agricole. L’on considère que les 10% devraient inclure les sommes allouées au ministères liés à l’agriculture.
  • Il n’existe pas de mécanisme permettant d’obliger les pays à allouer 10% de leur budget à l’agriculture. Néanmoins, il existe des systèmes permettant de contrôler et de suivre la part du budget national consacré à l’agriculture. Une plus grande sensibilisation dans ce domaine s’impose.
  • Il existe plusieurs politiques et cadres à l’échelle du continent qui ne sont toutefois pas mis en oeuvre. Le fossé entre la planification et la mise en œuvre continue à poser problème notamment en Afrique où les ressources sont limitées. Il est nécessaire de combler le fossé entre la planification et la mise en œuvre.
  • L’Afrique fait face à d’énormes problèmes de capacité. Les capacités insuffisantes au niveau national pour mettre en œuvre les politiques et cadres existants posent encore problème. Il est indispensable de renforcer les capacités humaines et institutionnelles au niveau national en vue de la mise en œuvre des politiques nationales et régionales. Il est également important d’harmoniser les politiques et cadres existants.
  • Le TAAT est une bonne initiative et recèle un important potentiel de contribution au PDDAA. Il convient toutefois de renforcer la sensibilisation pour obtenir l’appui des gouvernements.
  • La participation des jeunes à l’élaboration de politiques et cadres au niveau continental constitue une étape importante pour attirer les jeunes dans le secteur agricole. 

Éventuelles questions de suivi:

  • Comment pouvons-nous faire participer les politiciens et décideurs africains à la mise en oeuvre des politiques et cadres continentaux au niveau national ?
  • Comment pouvons-nous élaborer des politiques en vue de régler les problèmes actuels identifiés dans les ODD?
  • Quelles sont vos suggestions quant à la manière dont la science, la technologie et l’innovation peuvent être intégrées dans la mise en œuvre du PDDAA au niveau national?

Nouvelles et événements

Communiqué du Conseil d’administration : Dr Yemi Akinbamijo reconduit dans ses fonctions de Directeur exécutif du FARA

6th Aug, 2018
Accra, Ghana : 20 juillet 2018 Il y a exactement cinq ans à l’occasion de la 6e Semaine africaine des sciences agricoles et Assemblée générale du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA),
Read more
Liste complète des Nouvelles et événements >
Impression de Veronique N'Dri sur la Siexieme Semaine Scientifique de l'Afrique Africaine
Regarder plus de vidéos >
Calendrier des événements
  • Today - Today
  • Event Days - Event Days
August 2018
Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  


Cliquez sur la date pour voir l'événement en surbrillance >