Le TASAI cherche à établir un partenariat avec le FARA pour passer de la recherche aux mesures stratégiques

« La mise à disposition en temps opportun de semences améliorées à des prix abordables est indispensable pour améliorer la sécurité alimentaire, la résilience et les moyens d’existence des petits agriculteurs en Afrique »c’est ce qu’ont déclaré les représentants de l’Index africain d’accès aux semences (TASAI).

La visite de l’équipe du TASAI, dont le siège se trouve au Kenya, avait principalement pour objet de discuter des partenariats éventuels dans le cadre de l’examen et de la diffusion de l’outil du TASAI.

Selon l’équipe, qui était composée du Dr Edwin Mabaya, directeur adjoint de  l’Institut international pour l’alimentation, l’agriculture et le développement  de l’Université de Cornell  et M. Mainza Mugoya, coordinateur régional de TASAI, l’outil est conçu pour évaluer la structure des systèmes semenciers. Il fournit une fiche annuelle sur la vivacité ou la compétitivité d’un secteur semencier national et se révèle être utile pour les décideurs du secteur public, les organismes de développement, les entreprises semencières et surtout les agriculteurs.

Le Directeur des partenariats institutionnels et de la communication du FARA, Dr Aggrey Agumya, qui a accueilli l’équipe du TASAI au nom du Directeur exécutif, a reconnu que le TASAI était une initiative louable qui devrait participer au Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA) étant donné que la plupart des pays accordent la priorité à des cultures spécifiques. Il a ajouté que ceux qui s’intéressaient à l’outil du TASAI devraient se préoccuper aussi bien de la sécurité alimentaire que de la sécurité nutritionnelle.

Dr Edwin Mabaya a indiqué que le TASAI pourrait jouer un rôle clé dans l’amélioration du secteur semencier en Afrique. Il a également noté  que l’amélioration des semences peut permettre aux agriculteurs d’augmenter le rendement et la résistance aux maladies et organismes nuisibles, de s’adapter aux changements climatiques et d’améliorer la nutrition

Selon, M. Mainza Mugoya, le TASAI a pour objectif de favoriser la création et le maintien d’un environnement propice pour les systèmes semenciers au service des petits agriculteurs.

Dr Aggrey Agumya (au milieu) avec à ses côtés Dr Edwin Mabaya et M. Mainza Mugoya.

Dr Aggrey Agumya (au milieu) avec à ses côtés Dr Edwin Mabaya et M. Mainza Mugoya.

Il a ajouté qu’au cours des deux dernières décennies, les systèmes semenciers formels en Afrique  avaient été progressivement libéralisés ce qui a permis d’accroître la participation des entreprises semencières privées (multinationales, entreprises régionales et nationales) aux systèmes.

L’outil duTASAI est facile à utiliser sans pour autant sacrifier la rigueur. Les données sont recoupées à l’aide de différentes sources disponibles.

  1. Peter Kuria Githinji, Directeur du développement des affaires et des partenariats à l’AAIN (Réseau africain d’incubation d’entreprises agroalimentaires, représentant le secteur agroalimentaire), a indiqué son soutien au TASAI en affirmant qu’il s’agit d’une initiative très opportune qui complète parfaitement beaucoup d’autres initiatives, notamment le PDDAA. Il a en outre ajouté que l’AAIN tenait beaucoup à l’incubation des semences. Il s’est par conséquent engagé à diffuser les valeurs du TASAI à travers divers programmes de l’AAIN.

« Nous sommes disposés à étudier comment les mesures prises peuvent stimuler la prise de décision sur les politiques, les investissements, la recherche, les plateformes d’innovation et l’incubation » a fait remarquer M. Githinji.

Dr Agumya a remercié l’équipe d’avoir éclairé le FARA au sujet du TASAI et souligné qu’il est évident qu’il existe des domaines où des partenariats pourraient être établis avec le FARA et l’AAIN. Il a ajouté que le FARA se réjouit à l’idée de collaborer avec le TASAI.

Le résultat escompté de l’index est l’amélioration de l’accès des petits agriculteurs d’Afrique subsaharienne aux semences de variétés améliorées adaptées aux conditions locales, de haute qualité et à des prix raisonnables. L’équipe du TASAI se réjouit de pouvoir tirer parti du large réseau institutionnel du FARA et de  l’AAIN pour faire passer le TASAI de la recherche aux mesures stratégiques.

L’Université de Cornell/Market Matters Inc. est l’un des principaux bailleurs de fonds du projet. Parmi les autres bailleurs de fonds figurent l’AGRA et le Kenya Markets Trust.

Cliquez ici pour plus d’informations sur le TASAI.

D’autres photos de la rencontre sont disponibles ici

Nouvelles et événements

Communiqué du Conseil d’administration : Dr Yemi Akinbamijo reconduit dans ses fonctions de Directeur exécutif du FARA

6th Aug, 2018
Accra, Ghana : 20 juillet 2018 Il y a exactement cinq ans à l’occasion de la 6e Semaine africaine des sciences agricoles et Assemblée générale du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA),
Read more
Liste complète des Nouvelles et événements >
L'Afrique a besoin du GCRAI
Regarder plus de vidéos >
Calendrier des événements
  • Today - Today
  • Event Days - Event Days
August 2018
Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  


Cliquez sur la date pour voir l'événement en surbrillance >