Les systèmes d’innovation agricole sont le fondement sur lequel reposera la mise en œuvre de l’Agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique

L’atelier consultatif régional pour la mise en œuvre  de l’Agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique (S3A) dans les pays d’Afrique australe s’est tenu du 10 au 12 avril 2017 à l’hôtel Crossroads à Lilongwe au Malawi. Il a donné lieu à la tenue d’une table ronde sur l’intégration de l’Agenda scientifique dans les systèmes d’innovation agricole.

Official Logo for the S3A

S’exprimant lors de la rencontre, Dr Yemi Akinbamijo, Directeur exécutif du FARA  a expliqué l’importance de l’utilisation de l’approche par les systèmes d’innovation agricoles comme cadre pour faire participer les parties prenantes à la mise en œuvre du S3A. Il a mis en avant les principaux avantages du concept de  Recherche agricole intégrée pour le développement (IAR4D) et souligné sa capacité avérée à accroître la productivité et les revenus des parties prenantes sur les plateformes d’innovation de tout le continent.

« Le Programme Challenge pour l’Afrique subsaharienne (SSA CP) a permis de prouver la supériorité du concept de l’IAR4D qui a fait l’objet d’une publication en 2013. La plateforme d’innovation devrait servir de cadre pour la mise en œuvre opérationnelle de l’Agenda scientifique au niveau national. ».

Le Directeur exécutif par intérim du  Centre de coordination de la recherche et du développement agricoles de l’Afrique australe  (CCARDESA), Dr Simon Mwale, a attiré l’attention sur le nombre de parties prenantes qui devraient constituer une plateforme nationale en vue de la mise en œuvre de l’Agenda scientifique. Au nombre de ces parties prenantes figurent en premier plan des agriculteurs, des chercheurs, des prestataires de services de vulgarisation, des établissements d’enseignement et de formation, des décideurs, des intervenants du secteur agroindustriel, des institutions financières, des fournisseurs d’intrants et d’autres partenaires du secteur privé travaillant dans le secteur agricole.

Une photo de groupe des participants à la concertation régionale pour l’Afrique australe

L’interaction entre ces partenaires notamment dans le cadre d’une plateforme d’innovation stratégique devrait permettre d’orienter l’action stratégique à savoir les politiques, les changements apportés aux dispositifs institutionnels et le développement des infrastructures. La plateforme d’innovation va ensuite stimuler le travail sur le terrain consistant à créer des technologies ainsi que la demande pour les nouvelles technologies et définir le processus de leur commercialisation. Ce modèle est essentiel pour permettre de réaliser l’objectif de l’Agenda scientifique visant à mobiliser la science pour accélérer la transformation agricole en Afrique grâce à un accroissement de la productivité.

Parlant du rôle primordial que jouent les services de vulgarisation et de conseil dans l’augmentation du taux d’adoption des technologies, M. Max Olupot du  Forum africain des services de conseil agricole (AFAAS), a mis l’accent sur l’approche « nouveau vulgarisateur » qui s’appuie sur la gestion des connaissances et fait la promotion de l’utilisation des connaissances et des informations au niveau national. Il a fait remarquer que les centres nationaux constituent un bon moyen de diffuser et de généraliser les technologies et les innovations.

Dr Wilkson Makumba, Directeur du  Département des services de recherche agricole au Malawi a souligné la nécessité d’obtenir l’engagement des acteurs de la plateforme d’innovation pour qu’ils élaborent une vision et un programme communs pour l’agriculture du pays et prennent ensemble les mesures qui s’imposent pour réaliser leur vision.

Dr Yemi Akinbamijo qui définissait le rôle que le FARA joue dans la promotion d’une plateforme nationale efficace pour la mise en œuvre de l’Agenda scientifique, a décrit le FARA comme étant le facilitateur qui mettra de l’huile dans les rouages de la plateforme.

« Le FARA exploitera les connaissances sur l’innovation agricole accumulées au fil des années  pour appuyer la création de plateformes d’innovation et déclencher leur mise en œuvre … » a-t-il affirmé.

Les organisations sous-régionales (OSR) à leur tour appuieront les activités de la plateforme nationale, rassembleront les connaissances des  pays de la sous-région et encourageront l’échange de connaissances et le partage des ressources dont les capacités humaines et les infrastructures de recherche. Par ailleurs, les OSR appuieront le renforcement des capacités reposant sur la demande émanant des parties prenantes.

D’autres consultations se tiendront du 19 au 21 avril au Rwanda pour couvrir les pays de l’Afrique de l’Est et du Centre et du 9 au 12 mai 2017 au Ghana pour couvrir les pays de l’Afrique du Centre, de l’Ouest et du Nord.

Pour plus de photos, cliquez ici.

Nouvelles et événements

Communiqué du Conseil d’administration : Dr Yemi Akinbamijo reconduit dans ses fonctions de Directeur exécutif du FARA

6th Aug, 2018
Accra, Ghana : 20 juillet 2018 Il y a exactement cinq ans à l’occasion de la 6e Semaine africaine des sciences agricoles et Assemblée générale du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA),
Read more
Liste complète des Nouvelles et événements >
Dans l'attente de l'AASW6 percutante
Regarder plus de vidéos >
Calendrier des événements
  • Today - Today
  • Event Days - Event Days
August 2018
Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  


Cliquez sur la date pour voir l'événement en surbrillance >